L'Escapade nous offre déjà un panel très varié de randonnées (faune, flore, histoire, culture, sportif et une grande variété de paysages) grâce à des accompagnateurs de choix et à une belle structure animée par des passionné(e)s. Cette fois-ci, nous vous proposons une petite aventure singulière : celle de faire une promenade.... pieds nus ! Afin de réveiller notre voute plantaire et d'améliorer la proprioception qui lui est associée.
Cela se passera le Jeudi 20 Septembre 2018, le rendez-vous est prévu à 9h00 aux halles de St-Jean d'où nous covoiturerons jusqu'à Camprieu. La promenade durera environ 1 heure sur un parcours herbeux, hors sentier et sans aucune difficulté sportive. Chacun(es) pourra mettre ses chaussures quand il ou elle le voudra et aucune honte ne lui sera faite ! La petite escapade se terminera par un repas pris à Camprieu, à l'auberge locale, où nous pourrons disserter sur l'expérience vécue. Les "pieds tendres" peuvent venir aussi et n'assister qu'au festin des estomacs et peut-être aussi bien rire de ceux qui prennent leur pied sur les collines !
Comme il y a une réservation à faire à l'auberge dans une période hors estivale, tous les vaillant(e)s et autres curieux(ses) sont priés de s'inscrire au : 06 30 61 12 89 ou à francois.garcia77@orange.fr et ceci au plus vite, merci d'avance.


Camprieu, col des Ubertes, les Monts (29 août 2018)

Malgré des prévisions météorologiques maussades et un ciel menaçant, nous étions 15 courageux randonneurs à prendre le départ sur le parking de Camprieu. Un sympathique border-collie s’est joint à nous dès le début et ne nous a plus quittés de toute la journée. Nous avons traversé le Trévezel à deux reprises : une première fois sur des rochers au hameau de la Fargue et une deuxième fois sur un pont en dessous des Monts. La montée sur la crête du Suquet dans une forêt largement peuplée de hêtres a été très agréable. Au col des Ubertes, l’abri auquel nous avions pensé pour le déjeuner en cas d’intempéries aurait été bien trop petit pour nous accueillir tous les 15 avec 2 chiens ! Mais heureusement, nous avons bénéficié d’une belle journée. Au col du Suquet, nous sommes allés voir le panorama sur la vallée de la Dourbie. Puis nous sommes descendus plein Sud en faisant un bref détour pour aller voir la rivière de pierres. Au hameau des Monts nous avons déjeuné près de la fontaine dont l’eau était très fraîche. Nous avons continué sur le GR 66 jusqu’au pont de Saint-Sauveur. Nous avons alors suivi le chemin des morts, que nous connaissons bien, jusqu’à Camprieu où nous avons retrouvé Guylaine qui nous a entraînés chez des amis pour des boissons très appréciées.

  Voir les photos des randos été 2018


Causse Bégon, Brunellerie (25 août 2018)

Même si j’avais déjà faite cette rando de nombreuses fois, chaque balade de l’Escapade est une découverte. Cette fois nous avons eu le plaisir d’accueillir 4 nouveaux randonneurs et surtout de découvrir de nombreux mégalithes et un superbe vase !! (Inconnu pour beaucoup d’entre nous). Merci François. Un charmant arrêt à la Brunellerie ou Martine nous avait préparé un café. Ce magnifique hameau accueille Lawrence une de nos adhérentes qui s’est lancé dans la restauration d’une maison.  Bravo à elle et son compagnon. La température assez fraiche ne nous a pas permis de nous baigner et nous avons donc rallié Les Halles assez tôt accompagné de Rolande qui nous rejoint sur le chemin du retour.
Mireille

  Voir les photos des randos été 2018


Corniche de la Jonte depuis Veyreau (22 août 2018)

Une quarantaine de personnes était au rendez-vous pour cette randonnée sur le Causse Noir au départ de Veyreau pour la descente dans les gorges de la Jonte par la corniche Sud. Après avoir quitté le village, le sentier de plus en plus raide et parfois même glissant se dirigeait vers la Jonte tout à fait en bas. Chemin faisant, nous avons aperçu en face la chapelle Saint-Gervais sur le Causse Méjean, puis un peu plus loin au bord de la rivière le hameau des Douzes. Enfin à la hauteur d’une passerelle nous avons atteint le point le plus bas de notre circuit en face d’un ancien moulin. Après une halte rafraîchissante au bord de l’eau nous avons suivi le sentier muletier pour remonter sur le causse. Le chemin longeait à plusieurs endroits la base de falaises qui avaient été partiellement creusées pour élargir le sentier et permettre à des mulets chargés de passer. En nous retournant, nous pouvions voir sur le Causse Méjean le village-musée de Hyelzas. En haut du ravin de Pellalergues, à la lisière de la forêt, nous nous sommes arrêtés pour le pique-nique. Ayant été prévenus qu’une précipitation arrivait sur nous, nous avons privilégié le chemin le plus court à travers champs pour rejoindre les voitures. Malheureusement, l’orage est arrivé plus vite que prévu et quand nous sommes arrivés sur le parking, nous étions complètement trempés. Malgré la douche en fin de rando, cette boucle spectaculaire a quand même été appréciée par la plupart d’entre nous.

  Voir les photos des randos été 2018


Bivouac à Roquesaltes (19 août 2018)