L'idée et la mise en œuvre originale de ce projet reviennent à deux personnalités de notre village, conscients comme d'autres que ce pays a sur son territoire une richesse naturelle, la Dourbie, reconnue comme l’une des plus belles rivières de France, et sa vallée, et ses paysages, et ses particularités cévenoles. Ces deux natifs et passionnés de leur pays, actifs dans leur village, que sont Loulou Almes et Roger Valdeyron arrivent à la même conclusion: il faut valoriser enfin ce patrimoine dans son ensemble, et le lien le plus simple, le plus évident et pourtant le plus négligé jusqu’alors, ce sont nos chemins ruraux, tombés en désuétude.

     L’idée est de restaurer, réhabiliter les chemins qui, il n’y a pas si longtemps, reliaient les uns et les autres, le bourg avec les hameaux et les hameaux entre eux, les écarts avec le reste de la communauté et les communes avoisinantes, ainsi que les accès et les vestiges abandonnés  (y compris dans la majorité des mémoires) qui se ruinent: fontaines, fours, clèdes, lavoirs etc.

     Imaginant qu’avec l’engouement pour le  tourisme pédestre, toute la communauté active de Saint Jean du Bruel pourrait en voir les avantages pour le village; on pourrait même capter le flot des randonneurs qui parcourent les GR avoisinants passant par le Saint Guiral (qui curieusement évitent le village)  et, le rêve, établir une liaison pédestre entre Dourbies et Saint Jean.

     Comment mettre cela en route sinon en réunissant tous ceux qui partagent cet amour du pays et cette envie de renouveau ? Ces deux hommes contactent un autre amoureux de ce pays, Claude Bouteiller, bien connu aussi des Saint-Jeantais, et au-delà, connaisseur tout autant des moindres recoins, passionné de botanique, de géologie (cela va de paire) et d’histoire locale.

     Aidés de quelques autres, les trois décident de la création d’une association.

     C’est ainsi que naît l’Escapade Saint-Jeantaise.

     Conserver l’esprit de l’entreprise initiale des deux "inventeurs" est important: la réhabilitation des anciens chemins et de notre patrimoine.
     L'Escapade a, dès la première année de son existence, "ouvert" plusieurs kilomètres de chemins pour la découverte du territoire de cette commune, et a  aussi initié et proposé quantité de balades accompagnées sur la commune et hors de ses limites, balades qui répondaient à une demande trop longtemps ignorée.
     C'est avec le concours de nombreux donateurs, acteurs et force vives du village, le soutien d'autres associations Saint-Jeantaises, que les bénévoles ont pu ainsi se lancer dans cette aventure, avec aussi l'aide ponctuelle de la Commune et une participation substantielle de la communauté des communes qui reconnaissait ainsi l'utilité de cette nouvelle association.