Ferme de Couderc (24 avril 2021)

Onze sympathiques randonneurs et le soleil étaient au rendez-vous à Nant. Généreux soleil qui nous fit découvrir les contrastes de cette jolie randonnée. D’abord, la verdure dans un paysage vallonné autour du village du Liquier, puis, progressivement, au fil de notre montée sur le Larzac, un décor plus sec. Sur l’ancienne ligne de chemin de fer reliant Le Vigan à Tournemire, deux locomotives bavardes tirairent vers l’ouest neuf wagons non moins loquaces. Puis, nous avons bifurqué vers le sud, pour gagner la ferme de Couderc.  Dans ce petit hameau en ruine, nous prîmes notre pique-nique. Assis sur les vieux perrons  et dans l’herbe, nous avons évoqué nos chanteurs et nos musiques préférées. Nous avons retrouvé la verdure, des lavognes et de beaux panoramas, en redescendant vers le Liquier. Là, nous avons rencontré, par hasard, le propriétaire de la Ferme de Couderc, charmant monsieur aux yeux malicieux, qui nous a indiqué que ce hameau n’était plus habité depuis 1965. Puis, il nous a raconté généreusement ce qu’il connaissait de l’histoire de cette ferme, évoquant des souvenirs pour certains randonneurs. Après cette intéressante rencontre, nous avons regagné nos voitures à Nant, où nous avons pris quelques temps pour de derniers bavardages et profiter encore un peu de ce précieux moment passé ensemble.


Arre, Bez, Esparon (27 mars 2021)

Ce 27 mars, l'Escapade s'est transportée dans le Gard, au cœur de la vallée de l'Arre. Par petits groupes, 15 marcheurs se sont élancés le long de la rivière entre pécheurs à la truite et jardin potagers. Après la traversée d'une vibrante passerelle métallique d'inspiration Eiffel, nous traversons le village de Bez et commençons la montée vers Esparon. Première halte à Notre Dame de Bez d’où la vue embrase toute la vallée. Un peu plus haut, la chapelle d'Esparon nous attend avec son curieux cimetière ou repose entre autres le fils de l'actrice Danièle Lebrun et du journaliste François de Clozets. Après le pique-nique descente dans les châtaigniers pour rejoindre le hameau du Bosc en grande partie en ruine, puis celui de Lasalle magnifiquement restauré dans un décor plus méridional de mimosas et de cactus. Le retour s'effectue par l'ancienne voie ferrée (vue sur le château des usines Brun d'Arre définitivement fermées en 2005). Sur le parking, une distribution d'oranges amères en provenance de Toulon (Cathy et Jean Pierre) a été appréciée toute comme la petite collation qui est venue conclure cette journée.

 

Voir les photos printemps 2021


La Blaquererie, La Salvetat (20 mars 2021)

Le soleil et 14 randonneurs se sont donné rendez-vous à la Blaquererie. Nous nous lançons sur une partie du sentier GR71 C/D, rebalisé l'an dernier par les soins de l'Escapade. Nous traversons des champs labourés, savamment aménagés entre les formations rocheuses. Heureux mariage entre la nature et la culture ! À la hauteur du Cun, nous empruntons l'ancienne voie romaine en direction de la Salvetat. De belles buissières nous abritent du vent boréal. Au Sud de la Salvetat, nous passons devant une belle demeure caussenarde. Un peu plus loin, là où nous quittons le sentier GR, nous admirons une lavogne de forme ovale. Nous longeons les flancs de la Favarède, un impressionnant massif rocheux. Malheureusement, les vautours qui parfois tiennent conciliabule sur ces hauteurs, sont partis fourrager ailleurs. Nous passons devant la ferme de Belvezet, en pleine conversion énergétique, mais qui garde le charme de sa cour et de sa belle tour-colombier. Après une courte descente nous arrivons au cœur de la Blaquererie, bien plus pittoresque que son côté austère sur la D7 ne laisse paraître. Au bout de quelques 11 km, la boucle est bouclée, avec plein de temps pour rentrer avant le couvre-feu.

 

Voir les photos


Entre Virenque et Burle du Gressentis (6 mars 2021)

Dix personnes sont présentes au départ à La Combe, où la demeure d'Anne-Marie Letort garde secrètement la source de la Virenque. Nous nous divisons en deux groupes pour respecter les consignes sanitaires, et nous laissons derrière nous la belle vallée dans sa fraîcheur matinale. Nous montons un chemin forestier qui nous conduit sur la crête entre la vallée de Valescure et La Roquette côté Gressentis ; la vue qui s'ouvre devant nous englobe Valescure, le Prat d'Alaux, Rivalte, La Vialette, Le Bruel, Seingleys et la Sentinelle. Au loin nous apercevons d'un côté Dourbias, Algues, La Mouline, le Roc Nantais et le Causse des Cuns, et de l'autre La Brunelerie. Tout en évitant les "grands boulevards" fraîchement aménagés par les engins forestiers, nous avançons dans la forêt. Sur une hauteur un peu plus loin, nous admirons les dentelles des Rochers de Bataille. Nous entamons la douce descente vers les ruines de Valjuille, ferme cévenole abandonnée depuis une vingtaine d'années, encore partiellement utilisée comme abri pour les vaches. Une plaque "Union" (en plomb) apposée sur une façade atteste encore que la demeure était assurée contre l'incendie, ce qui devait la mettre à l'abri de toute intention criminelle du chef d'un voisin malveillant.

Longeant le Burle du Gressentis, nous passons devant des petits étangs où Myriam nous fait découvrir deux merveilleux barrages de castors. Puis nous nous dirigeons vers le Mas del Riou au Gressentis. Claire et Jean-Luc attendent déjà, confortablement installés au soleil et impatients de partager le repas avec nous. Vins, café, diverses délicatesses apportées par les amis : tout ce qu'il faut pour un moment convivial dans la meilleure tradition "Escapade", et dans le respect des contraintes sanitaires.

Jean-Luc se joint à nous pour découvrir l'ancien chemin communal vers Sauclières, récemment rouvert et équipé de deux échelles pour passer les clôtures électrifiées. Après avoir franchi la Virenque, nous mettons le cap sur La Combe. En route, Myriam nous montre la petite source qui alimente la fontaine sur la place de Sauclières.

Après un dernier salut "sanitaire" nous nous quittons... pour nous retrouver bientôt sur d'autres chemins.

Voir les photos Hiver 2021


Myriam, Cathy, Pierrot et Gilbert Alla (qui exploitait la carrière de Sauclières) ont rouvert l'ancien chemin communal reliant Sauclières au Gressentis. Il restait seulement à franchir deux clôtures électrifiées qui délimitent les pâturages de Dominique Causse. Son frère Philippe, conseiller municipal à Sauclières, avait construit, il y a longtemps déjà et sur notre demande, deux superbes échelles avec main courante pour passer ces clôtures. Nous venons de les mettre en place et de les sécuriser. C'est du solide ! Un grand merci à tous et notamment à Gilbert Alla et Philippe Causse.



Château d'Algues par Font Nègre (13/02/2021)

Après plusieurs annulations dues à la météo, nous avons pu enfin faire cette première randonnée de l'année, ce samedi 13 février à 14h. Neuf participants au départ de l'Esplanade. Consignes sanitaires obligent, nous nous répartissons en deux groupes. Mark part en premier avec 5 randonneurs, et Jean-Luc suit, quelques minutes après, avec le reste de la troupe. Montée par le chemin de Sauclières jusqu'à la route d'Algues. Nous suivons ensuite la petite route jusqu'à la Croix d'Algues. De là, nous avions prévu de redescendre vers Fougayrolles, mais 3 d'entre nous ne connaissant pas le Château d'Algues, changement de programme, nous continuons tout droit. Petite pause au milieu de l'ancien château des seigneurs de Roquefeuil pour admirer la vue à 180°, et redescente sur Fougayrolles. Le couvre-feu approchant, nous regagnons directement la route départementale et traversons tout St-Jean pour revenir à l'Esplanade. Le temps fut agréable et l'ambiance sympathique, comme toujours. Nous sommes tous prêts à remettre ça, le mercredi suivant, avec François qui nous amènera sur la Crête de Brante.

 

Voir les photos